Prévention, & Hypnose, & ventilation!

ventil hypnoseJAMAIS SEUL, mais les séances à SEC de champion vous sembles dures? Alors si certains ressentent gênes, tête qui tourne, étoiles dans les  yeux ou faiblesse dans les jambes, diminuez le volume de vos exos, et/ ou de vos poumons pleins. Je rappelle ce qui a été dit dans le cours de physio de novembre : si vous êtes à sec avec un volume pulmonaire maximal et que vous faites un mouvement de compression, vous risquer de faire une syncope cardiaque/chute de tension, car vous comprimez votre cœur, qui finit par faire grève!

& Pensez à bien faire le lavage (+ sécahge ) des sinus pour améliorer votre ventilation : tout est expliqué à un autre cours en ligne.

Voici un rappel du cours de ventilation et auto-hypnose :

imagerie mentale et positive

Une technique d’ autohypnose ( Milton ERICKSON ) peut vous aider : l’ ancrage positif.

Vous devrez, le soir avant endormissement, ou avant sieste, penser à quelque chose d’agréable, apaisant, de votre passé ou des éléments qui vous plaisent ( musique, tableau, couleurs, odeurs, vacances, jouer avec vos enfants…ce que vous voudrez), puis au pic de bien être, faites un geste facile à reproduire dans l’ eau mais peu commun : par exemple, pincez fortement pouce et auriculaire de votre main libre. à répéter plusieurs soirs ( et piqûres de rappels sur le long terme ) mais l’ efficacité viendra très très vite si vous êtes réceptif ( 12 à 24h ). Une fois en situation de stress, vous presserez fortement vos doigts et le bien-être devrait apparaître. Idéalement à utiliser en surface, ou en phase d’attente au fond. Celà fera baisser votre cardio. vous pourrez même le tester dans votre quotidien terrestre.


-Voici un petit tutoriel écrit  ( un peu prosélyte certes…) pour vous faire votre séance perso sur n’importe quel objectif.

– Enfin, pour celles et ceux qui en veulent toujours plus, vous avez un site qui vous expliquera l’auto-hypnose ericksonienne et des cours consultables librement en ligne.

 VENTILATION de récupération :

POST APNEE :

après une expi passive de votre excédent, faites une reprise rapide mais pas totale d’ air, suivie d’une courte apnée de 1″, et re-expi passive aussitôt suivie de reprise rapide +grande mais pas totale encore, et uen troisième en augmentant un peu l’amplitude. Enfin là vous lâchez ce contrôle ventilatoire, laissez faire votre nature.
Pendant des EFFORTS TERRESTRES ( sport classique quoi! )

Privilégiez le temps d’expiration en essayant de le doubler ou le tripler face au temps d’inspiration. celà est de l’ hyperventilation mais puisque vous faites un effort, évacuer le CO2 est efficace.

Bon courage à toutes et tous. & si vous avez des remarques, questions ou suggestions sur des thèmes à aborder, contactez-moi.

Grégory Quétier
MEF1 apnée
Directeur de bassin du vendredi